Neuvième conférence du Laboratoire : la vallée de Mogok

24.04.2014

Pour sa 9eme conférence, un rendez-vous désormais traditionnel pour les professionnels et les amateurs de gemmes, le Laboratoire Français de Gemmologie avait convié son conseiller scientifique pour parler de la mythique vallée de Mogok. Emmanuel Fritsch a en effet eu l’opportunité de visiter cette région récemment réouverte.

En guise d’introduction, Alexandre Droux, responsable du département « Pierres de couleur » au LFG a présenté les actualités gemmologiques en s’intéressant notamment aux perles fines teintées, a l’écaille de tortue ou encore de traitement des saphirs jaunes.

Emmanuel Fristsch a ensuite pris la parole pour nous raconter son voyage.
La « vallée des rubis » de Mogok, au nord de la Birmanie est un lieu mythique de la gemmologie, puisqu’on y trouve entre 1200 et 1500 mines de pierres précieuses. Le rubis souvent de belle qualité y est trouvé en relative abondance dans le bayon. Ce gravier gemmifère, qui résulte de la dissolution du marbre et de l’écoulement des sédiments dans les rivières souterraines, renferme toute une variété de gemmes d’origine variée. Les exploitations minières sont généralement très simples: on y lave la bayon (ou le marbre bleu broyé) en le classifiant par densité, souvent avec un « jig », et les graviers denses sont triés à la main. Le rubis, mais aussi le spinelle rouge, le mica blanc, l’apatite bleu clair, le feldspath pierre de lune, le zircon et bien d’autres gemmes sont ainsi découverts. Outre ses richesses minérales, cette vallée est une région luxuriante magnifique,  avec des points de vue spectaculaires, saupoudrée d’au moins autant de temples et de stupas que de mines.

Partager